Pollution anthropique

Les diverses roches et compartiments rocheux s’altèrent au cours des millénaires pour devenir des sols fertiles. Ce substrat est indispensable à l’écosystème terrestre, à la croissance des plantes et à la vie des organismes supérieurs. L’observatoire national des sols (NABO), qui en examine l’état et la pollution, est un instrument important pour les protéger dans une optique préventive.

Carottes prélevées d'un site de référence
Carottes prélevées (0-40 cm) d'un site de référence
© OFEV

Description

Le sol est de plus en plus souillé depuis les débuts de l’industrialisation. Les polluants rejetés ne se dégradent pas et ils subsistent beaucoup plus longtemps dans le sol que dans l’air et dans l’eau. Plus un terrain est pollué, moins il est fertile. Les sols contaminés sont très difficiles à assainir. Pour être à même de les protéger préventivement, il faut les observer sur une longue période et disposer de données fiables – qui servent également de base scientifique pour prendre des mesures politiques concernant l’environnement.

Le NABO, géré conjointement par l’OFEV et par l’OFAG depuis 1984, est chargé de relever et d’évaluer les pollutions dans le temps et dans l’espace, de vérifier l’efficacité des mesures de protection du sol, de repérer précocement les tendances négatives et de prévoir les pollutions futures dans toute la Suisse.

Données

Pollution anthropique: Données

Le réseau de mesures de référence NABO enregistre la pollution de fond, mais n’examine pas les sites contaminés ou potentiellement contaminés. Il comprend actuellement 105 emplacements d’observation permanents, qui sont échantillonnés tous les cinq ans. Le programme d’analyse se limite aux teneurs totales selon l’ordonnance sur les atteintes portées aux sols (OSol) de 1998 (Cd, Cr, Cu, Hg, Mo, Ni, Pb et Zn), au Co et à quelques caractéristiques importantes du terrain.

Suisse

 

International


Dangers géologiques

Contact

Section Sites contaminés (OFEV)
E-Mail
Section Sols (OFEV)
E-Mail


Rejets de polluants (SwissPRTR)