print preview Retour Thème du mois

Le projet GEOL_BIM réunit les connaissances pour une construction sécurisée

La modélisation des données du bâtiment (Building Information Modeling, BIM) est l’avenir de la construction numérique 3D. Le terme générique bâtiment englobe également les infrastructures. Par une mise à disposition d’une grande quantité d’informations vérifiables provenant des différents acteurs, le BIM facilite les processus de travail et de planification et favorise ainsi une mise en œuvre réussie. Le BIM aborde également les défis liés au Big Data, qui n'épargnent pas le domaine de la géologie.

01.04.2020 | CHGEOL

Modèle 3D: structures et conduites souterraines (© swisstopo)
Modèle 3D: structures et conduites souterraines (© swisstopo)

 

Avec le projet d’innovation GEOL_BIM, les données géologiques spatiales (modèles 3D, monde SIG) seront à l’avenir intégrées aux informations détaillées des bâtiments (monde BIM) utilisées dans la construction numérique. Innosuisse, l’Agence suisse pour l’encouragement de l’innovation dans l’intérêt de l’économie et de la société, a approuvé la demande de soutien financier pour le projet GEOL_BIM en décembre 2019. Le projet a débuté en mars 2020 et devrait être achevé au printemps 2022. Le Service géologique national de swisstopo et la Haute école spécialisée du Nord-Ouest de la Suisse FHNW sont responsables de la mise en œuvre, sous la direction de l’Association suisse des géologues CHGEOL.

Des offices fédéraux, organisations et entreprises de renom participent au projet GEOL_BIM. Ainsi, des experts qualifiés de l’OFROU, CSD Ingénieurs SA, Geoformer AG, GEOTEST, GeoMod, Geotechnik Schweiz, Jäckli Geologie, Lombardi AG, Nagra, CFF, Schenker Richter Graf et la Fondation de prévention des établissements cantonaux d’assurance sont impliqués dans le projet GEOL_BIM. Par l’échange de leur expérience, ils contribuent à ce que les solutions développées dans le cadre du projet soient réalisables en pratique.

Les différentes étapes du projet sont les suivantes :

  • Standardisation de la collecte des données géologiques
  • Mise à disposition d’un modèle conceptuel pour le transfert de données géologiques digitales dans le BIM
  • Développement d’interfaces et de logiciels pour l’échange des données géologiques avec le BIM
  • Structuration des informations géologiques issues de projets de la pratique et application, amélioration et validation des interfaces et des logiciels pour le modèle de construction BIM
  • Elaboration d’un concept de formation et de perfectionnement

Le but du projet est l’importation d’un modèle géologique 3D dans un logiciel BIM et la création de profils géologiques avec l’indication de l’exactitude de la prévision en tout point. Les résultats seront testés au moyen de cas d’utilisation sur le terrain et couvriront les applications suivantes :

  • Premièrement, la fonction de base susmentionnée permettra, par exemple, l’élaboration de différents tracés, la détermination de la quantité de matériaux d’excavation et la planification d’investigations supplémentaires pour améliorer la qualité des prévisions.
  • De plus, les propriétés du sol seront transférées dans le logiciel BIM ; Ces caractéristiques du sol seront intégrées à la modélisation et au calcul du dimensionnement des fondations et des systèmes de soutien des excavations.
  • Enfin, le transfert des informations sur les dangers naturels et les intensités des processus gravitaires dans le logiciel BIM facilitera la planification des structures de protection à proximité de l’objet. Pour la phase opérationnelle de l’ouvrage, les résultats des mesures issues de la surveillance des glissements de terrain permanents seront mis à disposition dans le BIM afin de pouvoir planifier les travaux de maintenance préventive. En outre, les données de déplacements de masse, observés lors de la phase opérationnelle, seront importés dans le modèle géologique, de sorte que celui-ci soit toujours disponible actualisé.

Au terme du projet en 2022, GEOL_BIM sera diffusé à grande échelle. CHGEOL offrira une formation pratique pour se familiariser à l’utilisation de GEOL_BIM. Des extensions sont prévues par étape afin que les avantages économiques escomptés puissent être atteints d’ici 2030. Ce gain est estimé à environ 250 millions de francs suisses.

Pour toute question complémentaire, veuillez contacter le directeur du projet, Johannes Graf, de l’Association suisse des géologues CHGEOL (johannes.graf@chgeol.ch).